Secrétariat téléphonique : 01 30 18 15 03

Dr Marie-Pierre Delafontaine

Allergologue

Le Docteur Marie-Pierre Delafontaine est allergologue à Goussainville dans le Val d’Oise, au 9 rue Ferdinand Buisson, premier étage de la Maison Médicale Les Noues. Il y a un monte escalier électrique.

Le cabinet est accessible depuis Paris et la région Ile de France via le RER D. La gare la plus proche est Goussainville Les Noues.

Les consultations se font sur rendez-vous via CE LIEN DOCTOLIB ou le secrétariat téléphonique au 0130181503.

Le secrétariat prend les messages de 8h à 20h, le samedi de 8h à 12h.

Tarification

Secteur 1, sans dépassement d’honoraires.

Consultation

30 euros, 35 jusqu’à 6 ans

Prick Test

51,42 euros

consultation avec lettre de réponse au médecin traitant

50 euros

Cabinet Médical / Dr MP Delafontaine

Informations préalables aux consultations

L’allergologie participe à la prise en charge des rhino-conjonctivites, de l’asthme, des allergies alimentaires, des anaphylaxies, des allergies professionnelles, des eczémas de contact et atopiques, des urticaires aiguës ou chroniques.

Prick tests aux pneumallergènes (allergènes de l’air)

Si une papule d’urticaire se forme en 10 à 15 minutes au niveau du prick, on parle de sensibilité. Et si les symptômes concordent, alors on confirme l’allergie.

Peuvent être explorés les allergies aux :

– acariens (dermatophagoïdes ptenorissinus et dermatophagoïdes farinae)

– pollens (noisetier, bouleau, graminées, plantain, armoise, ambroisie, cyprès, olivier, …)

– phanères de chat, chien, cheval,

– spores de moisissures (alternaria, aspergillus).

Pour que la réaction urticarienne puisse se faire, il faut avoir arrêté les antihistaminiques depuis une semaine pour les adultes, deux pour les enfants.

Mais il ne faut jamais interrompre les médicaments de l’asthme sans avis médical.
Si arrêter les antihistaminiques est inconfortable, il sera prescrit des tests sanguins tout aussi informatifs.

Prick tests aux trophallergènes (allergènes alimentaires)

Le cabinet dispose des allergènes suivants : œuf, morue, crevette, poulet, arachide (cacahuète), noisette, amande, noix, pistache, sésame, cajou, pêche, carotte, céleri.

Pour les autres aliments, il faut les apporter dans un état propre à la consommation, notamment le lait.

Traitement des allergies : éviction, traitement symptomatique, désensibilisation

Les mesures d’éviction des allergènes et les traitements symptomatiques sont les premières mesures à prendre.

Une désensibilisation par voie sublinguale peut être indiquée dans les allergies respiratoires aux acariens, pollens, poils de chat ou de chien, moisissure alternaria. Elle consiste à garder une préparation de l’allergène sous la langue pendant deux minutes une fois par jour, et ce pendant au moins trois années. En cas de succès, il se développe une tolérance immunitaire avec disparition des symptômes.

La désensibilisation par voie sublinguale est contre-indiquée en cas d’asthme non contrôlé, de trouble de l’immunité, ou de prise de bêtabloquants. Pendant une grossesse, elle peut être poursuivie mais pas débutée.

Il n’y a pas de désensibilisation pour les allergies alimentaires. En cas d’anaphylaxie, il est nécessaire de disposer d’un auto-injecteur d’adrénaline et de savoir s’en servir.

Tests sanguins : IgE spécifiques

Leur dosage permet de confirmer la responsabilité d’un allergène, de comprendre les allergies croisées et d’évaluer le risque d’une anaphylaxie alimentaire sévère. Les règles de remboursement sont strictes et nécessitent de bien cibler les IgE recherchées.

Médicaments responsables d’allergie

Les tests se font en milieu hospitalier sous stricte surveillance médicale pour des raisons de sécurité ; ils sont longs et coûteux ; aussi les spécialistes demandent une lettre justificative d’un allergologue de ville.

En cas d’antécédent d’allergie à la pénicilline ou à l’amoxicilline, situation fréquente remontant souvent à l’enfance, il est recommandé de faire ces tests car souvent l’éviction peut être levée. Si l’allergie est confirmée, l’enquête se poursuit jusqu’à préciser quels antibiotiques sont autorisés.

Travail et allergies

Les allergies liées au travail sont prises en charge par les services de maladies professionnelles, avec une lettre justificative de l’allergologue ou du médecin du travail.

Eczémas et urticaires

Les conseils de l’allergologue participent à la compréhension de ces maladies et à leur prise en charge bien qu’elles ne soient pas souvent allergiques. Des patch tests sont réalisables en cas d’eczéma de contact.

Protocole d’accueil individualisé (PAI)

Les PAI des enfants allergiques sont à rédiger en leur présence avec le document fourni par l’établissement scolaire.

Liens utiles ci-dessous

Utilisation des stylos auto-injecteurs d’adrénaline

Météo des pollens du RNSA

Médicaments, grossesse et allaitement

Les tests d’allergie expliqués par l’AFPRAL

Asthme – le lien de l’assurance maladie

Dermatite atopique : la société française de dermatologie répond aux questions fréquentes

Urticaire chronique – le lien de la Société Française de Dermatologie

Réaction allergique alimentaire : modérée ou sévère ? Comment reconnaître ? Que faire ?